Christophe

Je viens de l’imprimerie, où j’ai passé 21 ans. J’avais démarré au stade de simple balayeur et j’ai fini conducteur de machine. Les 3x8, le travail de nuit, c’était dur. Il y a eu une restructuration puis délocalisation !
Mon père est venu acheter quelque chose chez Trenois Decamps, il a observé les vendeurs et m’a simplement dit : « je t’y verrais bien ». Je suis allé sur le site internet, j’ai vu cette rubrique de témoignages, alors j’ai postulé.

Chez Trenois, il y a quelque chose de sensationnel : la journée « découverte ». On est en binôme pendant une journée avec différentes personnes, on fait connaissance, on voit tout le fonctionnement, on se positionne. Moi j’ai préféré rester au contact client, au comptoir, plutôt qu’au poste de correspondancier téléphonique ! et je sais qu’il y aura des possibilités d’évolutions.
Alors HEU-REUX !!

Retour